Confusion sein/tétine : légende ou réalité ?

confusion sein/tétine

Grand questionnement parmi les Mam’allaitantes, les biberons et sucettes peuvent-ils entrainer une confusion sein/tétine et mettre en péril l’allaitement ?

Je ne pourrais pas vous apporter mon expérience personnelle car je n’ai pas connu ce problème. Ma fille avait effectivement un problème de succion mais ce n’était pas dû à une confusion. Je vous en parle ici dans « Mon expérience de l’allaitement ». Je vais donc essayer de vous apporter des réponses grâce à tout ce que j’ai pu lire à ce sujet, ce que m’en ont dit les professionnels de santé et également grâce aux témoignages de mamans qui ont vécu ce genre de problème.

Cet article n’a pas pour but de culpabiliser les mamans qui utilisent également le biberon ou la sucette. Je veux juste donner les bonnes informations afin que chacune prenne sa décision en connaissance de causes. Ce n’est pas parce qu’un bébé allaité prend une sucette ou le biberon qu’il fera forcément une confusion sein/tétine. Mais c’est un risque possible et cela doit être connu de chaque maman.

La sucette

A la maternité on m’avait fortement déconseillé de donner une sucette à ma fille, au moins le temps que ma montée de lait se fasse. Pourquoi ? Parce que la sucette comble le besoin de succion de bébé et peut lui faire sauter des tétées. Et pour lancer sa lactation on a besoin que bébé tète le plus possible. Donc une fois rentrés à la maison, j’ai continué à ne pas donner de sucette.

De plus, lorsque nous avons vu l’orthophoniste pour les problèmes de succion de notre fille, donc vers ses 1 mois et demi, elle nous a conseillé la même chose. Pas de sucette car la succion n’est pas du tout la même et comme elle avait des problèmes pour téter (que ce soit au sein ou au biberon), la sucette « défaisait » toute la rééducation que nous mettions en place.

Pendant tout le temps de la rééducation (qui a duré quand même plusieurs mois), nous avons essayé de lui donner le moins possible la sucette. Mais j’avoue que ce n’était pas évident. Comme je ne donnais plus le sein, le seul moyen d’assouvir son besoin de succion était la sucette. Aujourd’hui elle tète beaucoup mieux au biberon et prend la sucette pour dormir. Même si je me rends de plus en plus compte qu’elle n’en a pas vraiment besoin et la prend plutôt par réflexe parce que je lui propose.

Le biberon

Je pense que le biberon, surtout donné dans les premières semaines de vie de bébé, est le plus dangereux pour l’allaitement. Déjà qu’on se mette d’accord, toutes les publicités que l’on voit où il est mentionné « biberon spécial allaitement », ce n’est que du marketing pour nous faire consommer. N’importe quel biberon peut entrainer une confusion sein/tétine. Elle peut arriver au premier biberon comme au millième ou même jamais. Cela dépend des bébés et malheureusement on ne peut pas le savoir à l’avance.

Pourquoi le biberon est-il si dangereux ? Déjà parce que le débit n’est pas du tout le même qu’au sein. Le biberon coule beaucoup plus vite et cela demande moins d’effort à bébé. Du coup, lorsqu’il reprend le sein, il doit téter plus fort pour que le lait coule et cela peut entrainer une frustration chez bébé. Il s’énerve, pleure, voire même refuse carrément le sein. Il peut même faire ce qu’on appelle des grèves de tétées. La maman ne comprend pas, peut se sentir rejetée, et finit par penser qu’elle n’a plus assez de lait. Du coup elle complémente avec d’autres biberons qui accentuent encore plus la confusion, bébé refuse encore plus le sein et cela finit par la conduire à la fin de son allaitement ou à passer en tire allaitement exclusif, pour celle qui veut absolument continuer à donner son lait.

Le second problème que peut causer le biberon est au niveau de la succion. Pour bien téter au sein le bébé doit ouvrir la bouche en grand et prendre une bonne partie de l’aréole dans sa bouche. Alors que pour boire au biberon, il peut le prendre du bout des lèvres et n’a pas besoin de faire d’effort vu que le lait coule tout seul. Le fort débit du biberon peut même le surprendre et l’habituer à pincer la tétine avec ses lèvres pour réduire le flot. Habitude qu’il peut reproduire au sein. Cela pourra entrainer des douleurs à la maman, ainsi qu’une mauvaise prise du sein par bébé qui finira par s’énerver et peut être refuser le sein. De plus comme il ne tètera pas bien, il ne stimulera pas assez et la lactation de sa mère finira par baisser.

Corriger une confusion sein/tétine est possible, mais il faudra alors supprimer tous les biberons et avoir beaucoup de patience. Demander de l’aide à une consultante en lactation peut être d’un très grand secours.

Les alternatives au biberon

Bien sûr il faut trouver une solution lorsque la maman doit s’absenter ou reprendre le travail. Et c’est vrai que le biberon reste quand même ce qu’il y a de plus simple pour la personne qui va garder bébé. Mais il existe d’autres alternatives pour donner son lait ou du lait artificiel. Comme utiliser une tasse, un verre, une tasse à bec ou encore une softcup comme celle de Medela. Il faut en discuter avec la personne qui va garder votre bébé, lui expliquer que votre allaitement est important pour vous et que le biberon peut le compromettre. Je pense que toutes les nounous ou les crèches acceptent au moins d’essayer. A vous de trouver un bon compromis qui satisfasse les deux parties !

Je vous mets en lien ici un article de La Lèche League traitant de la confusion sein/tétine et qui explique comment réapprendre à bébé à téter au sein correctement après une confusion.

Si vous avez vécu ce genre de problème ou au contraire vous alternez entre sein et biberon sans soucis, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

Bonne fin de journée

Mélanie