Préparation à l’accouchement : zoom sur l’haptonomie

Si vous êtes enceinte, vous avez déjà dû vous posez la question de la préparation à l’accouchement. Car il y a pas mal de choix : classique, en piscine, sophrologie, chant prénatal… Mais aujourd’hui je vais vous parler de la préparation que j’ai faite lors de ma grossesse et que j’ai adorée : l’haptonomie.

Mais qu’est ce que l’haptonomie ? Frans Veldman, psychothérapeute et chercheur néerlandais, a inventé le concept à la fin de la seconde guerre mondiale et l’a défini comme « un ensemble de pratiques cherchant à intensifier les bienfaits de l’accompagnement thérapeutique par une attention particulière accordée à la relation, dans laquelle le toucher, notamment, prend une place particulière« . Cette pratique est présentée dans son livre « Haptonomie. Science de l’Affectivité. » et elle est appliquée dans l’accompagnement pré et postnatal des parents et de leur enfant.

Concrètement comment ça se passe ? C’est une préparation à l’accouchement qui est dispensée par une sage femme, en principe libérale qui est également haptothérapeute. Vous pourrez trouver la liste des sages femmes, par département, pratiquant l’haptonomie iciCette préparation se compose de huit séances prénatales prises en charge par la sécurité sociale, (comme pour une préparation classique, mais la sage femme effectuera un dépassement d’honoraire pour la partie haptonomie. Pour nous, 20€ en plus par séance). Puis il est recommandé de faire quatre séances après la naissance de l’enfant. Il est vrai que cela a un coût mais le bénéfice à en tirer, pour moi, en vaut largement la chandelle !

Les séances se déroulent dans le cabinet de la sage femme haptothérapeute, en présence du papa et de la maman, et durent environ une heure. C’est une préparation à l’accouchement individuelle il est donc impossible de la pratiquer en groupe. Personnellement nous avons commencé notre préparation alors que j’étais enceinte de 5 mois, nous ressentions donc déjà notre Poussinette bouger. Mais il est également possible de la démarrer plus tôt, même lorsque l’on ne ressent pas encore les petits coups de bébé.

La première partie de la séance est effectivement une préparation classique où l’on aborde tous les sujets liés à la grossesse, l’accouchement (péridurale, positions et poussées), l’allaitement etc… Puis la sage femme nous invite ensuite à pratiquer. Elle nous guide pour nous apprendre à communiquer avec bébé, à le rassurer, le bercer, et même à l’inviter à se déplacer dans le ventre de maman. Et quel bonheur quand on sent ce petit être répondre à nos appels et même, à notre grand étonnement, être très joueur. Cela permet de créer un lien affectif fort dans la triade père-mère-enfant. Durant ces séances la sage femme apprend également au papa à soulager certains maux de grossesse de la maman notamment en l’aidant à replacer son bassin et à être bien « dans sa base ». Et je dois dire que pour moi ça a été d’une grande aide car sans m’en rendre compte j’avais toujours le bassin qui partait vers l’avant à cause du poids de mon ventre (oui j’avais un ventre E-NOR-ME !) Alors le soir Papa m’aidait à me recentrer et adieu les petites douleurs !

L’haptonomie sert également à apprendre à gérer la douleur de l’accouchement et à accompagner affectivement le bébé dans cette épreuve. Le principe étant de travailler en équipe avec le papa. Il peut par exemple poser une main sur le ventre de la maman et accompagner affectivement sa femme et son enfant, le tout étant dans l’intention. La maman, elle, pourra se concentrer sur cette intention et sur son bébé pour ainsi gérer sa douleur. Après, comme nous l’expliquait notre sage femme et ce qui a été notre cas, on ne sait pas toujours comment nous allons réagir le jour de l’accouchement et ce n’est pas toujours évident à mettre en pratique. Personnellement, avec les contractions je n’arrivais vraiment pas à tenir en place, j’avais besoin de marcher sans arrêt et j’avoue que je n’ai pas pensé une seule fois à tout ce que l’on avait vu durant les séances de préparation. J’étais dans ma bulle et j’espère pour mon prochain accouchement arriver à me connecter affectivement avec mon bébé.

Pour les séances post natales, il y en a une directement après la naissance qui permet à la mère de se recentrer sur son « être femme » (surtout dans une période où on la considère avant tout comme une mère) mais également apprendre aux parents comment porter leur bébé pour qu’il soit bien dans sa base et soit en confiance dans ce monde où tout est nouveau pour lui. La deuxième séance aura lieu aux alentours des quatre mois de bébé car c’est la fin d’une première phase de développement pour son cerveau et il est nécessaire de s’y adapter. La sage femme nous avait à nouveau montré comment porter bébé, puis nous avait donné des conseils pour notre quotidien avec bébé, l’allaitement etc… Les deux dernières séances se déroulent aux neuf mois de bébé puis un ou deux mois après l’acquisition de la marche. Ne les ayant pas encore effectuées vu que Poussinette n’a que huit mois, je ne peux pas vraiment vous expliquer concrètement ce que l’on y apprend ! Mais je viendrais vous en faire part dès chose faite !

Voilà pour mon expérience personnelle, j’espère que cet article vous donnera envie de pratiquer l’haptonomie pendant votre grossesse car c’est vraiment une belle expérience. Mais le plus important est de choisir la préparation qui vous conviendra le mieux.

Je vous souhaite un bon week-end.

Mélanie